A la Maison Blanche [The West Wing]

Forum pour discuter de la série 'A la Maison Blanche' (The West Wing)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 2.02 - In the Shadow of the Two Gunmen (part. 2)

Aller en bas 
AuteurMessage
Heather
Admin
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 33
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: 2.02 - In the Shadow of the Two Gunmen (part. 2)   Jeu 22 Juin à 9:27

2.02

In the Shadow of the two Gunmen (part. 2)

Une suite du season premiere qui continue sur les mêmes bases, et de même qualité... Ce n'était qu'un épisode plus long qu'ils auront dû couper en deux ^_^

L'introduction de l'épisode à nouveau très peu West Wing, continuation, parallèle et conséquence de la fusillade voit l'arrestation d'un suspect lié aux coups de feu, avec bien en évidence la croix gamé tatouée sur sa main droite Neutral

* Générique *

A nouveau la construction de l'épisode se divise entre présent et passé.
Dans le présent, la même nuit continue et le jour arrive à l'horizon.
Josh est en chirurgie.
CJ enchaîne les points presse (à ce sujet, très bon laïus démontant l'argument ressassé par les partisans d'un moindre contrôle des armes à feu qui serait la nécessaire protection des "honnêtes gens"), toujours perturbée par la fusillade à la recherche de sa chaînette, et de la personne qui l'a poussée derrière cette voiture de police. Sam doit la remplacer aux infos de 7 heures... Ce qui ensuite donne droit à un épisode avec Sam, étant "Sam", et CJ lui demandant sa chaînette. Il ne l'avait tu que pour éviter qu'elle ne lui soit redevable. Ah, Sam, il est unique, il n'y a pas à redire là-dessus !
On voit un Toby également perturbé, qui s'intéresse aux questions des journalistes sur l'absence de verrière. Cet intérêt ne nous est pas explicité au départ où on ne peut constater son trouble, et ce n'est qu'ensuite, lorsqu'il va parler à Ron que l'on comprend non seulement qu'il se sent responsable, mais également qu'il voudrait parler du fameux mémo qu'il a écrit à la presse. Le temps pour Ron de le recadrer très professionnellement et de souligner qu'il n'y a pas eu de défaillance des services secrets en divisant chacun des actes de la fusillade... Toujours aussi professionnel.
Charlie apprend qu'il était en réalité la cible des tireurs, ce qui le secoue énormément et on peut penser que cette révélation ne restera pas sans suite, et risque d'avoir des conséquences notamment dans sa relation avec Zoey (la fille du président avec laquelle il sortait jusqu'à présent).
Quelques rares moments comiques dans un présent dominé par le dramatique et le sérieux avec cette chère Margaret, toujours fidèle à elle-même, qui annonce à un Léo incrédule qu'elle peut imiter la signature du président sur une lettre lui retirant le pouvoir comme le stipule le 25ème amendement J'adore cet échange... Margaret : "Vous croyez que le Conseil n'approuverait pas ?" Léo : "Je crois que le Conseil appelerait ça un coup d'Etat !" Sans les remarques de Margaret, le bureau de Léo serait bien sérieux... Elle est unique !

Dans le passé, le schéma scénaristique est inversé, avec une prédominance humouristique, même si le dernier évènement est chargé d'émotion et rentre dans le dramatique.
Nous découvrons tout d'abord ce que CJ faisait avant de travailler pour le président. Il s'agit du moment comique de l'épisode, que j'adore Sa façon bien à elle de déclarer à cet odieux producteur : "Si vos films avaient été inconnus, j'aurais pu vous aider, mais ils étaient juste mauvais, Roger ! Juste mauvais !" Elle finit donc virer en ce début de matinée. Rentrant chez elle, Toby l'attend dans son jardin... Ce qui donne lieu à une scène culte : CJ sans ses lunettes qui par un plongeon magistral plonge la tête la première dans sa piscine toute habillée On découvre au passage que CJ et Toby se connaissaient avant la campagne... Excellent démarchage de Toby, surtout lorsqu'ils évoquent son salaire Very Happy
CJ et Toby se connaissaient donc, en parallèle parfait, Josh et Sam sont dans la même situation. Nouvel instant comique avec un Josh trempé sous un déluge qui s'excite avec les renseignements au téléphone car il a encore oublié le nom du cabinet d'avocats de Sam (Gage&Whitney). Il arrive finalement en pleine réunion où nous voyons Sam sur le point de vraiment craquer, deux doigts pour indiquer son visage -détrempé- orné d'un grand sourire... Go to New Hampshire Exclamation
On retrouve un Bartlet qui n'est toujours pas prêt, qui s'énerve sans raison en écoutant son nouvel état major lui exposer son plan de campagne. Excellent moment où ils se complètent tous, chacun énonçant une part du plan de prévision -leur complicité est rapidement née. "Il faut donc aller en Caroline du Nord pour gagner l'Illinois" Laughing
Nouveau moment culte avec l'embauche de Donna. Il avait déjà été évoqué par allusion par elle ou Josh, mais enfin, nous avons droit à la scène "En fait, quand je dis qu'on m'a assigné à vous, j'exagère peut-être un petit peu" "En fait quand je dis que j'ai une licence en sciences politiques, j'exagère peut-être un peu" Laughing On devine le ressort comique de leurs futurs échanges dans cette présentation et embauche si atypique.
Puis la scène dramatique de ce passé, Josh apprenant le soir où ils remportent les primaires de l'Illinois le décès de son père... Soirée qui tranche avec le reste du ton utilisé pour le passé, non seulement par son côté dramatique, mais également par l'étape fondamentale qu'elle constitue pour la campagne de Bartlet. Enfin, nous découvrons un Bartlet "prêt" pour le job, qui connait les noms de son Etat-Major et qui a la sollicitude envers Josh que l'on retrouverait actuellement... Soirée métaphore, en lien avec le présent tant par le ton -plus dramatique- utilisé que par les implications sous-jacentes notamment contenues dans la scène où Bartlet s'éloigne dans l'aéroport, entouré par ses gardes du corps, serrant les mains des voyageurs qui l'accostent : on devine que l'initiation présidentielle s'est achevée... Nous rentrons donc désormais dans l'ère que nous connaissons dans A la Maison Blanche.

Bilan --> Un excellent épisode, parfaite suite du précédent, où l'on suit en parallèle le passé et le présent, parallèle jusque dans le ton utilisé pour ces deux périodes, trouvant sa conclusion symbolique et très juste dans la fin de l'initiation de Bartlet se sentant enfin prêt pour la présidence.
Sur la forme, un épisode bien maîtrisé et structuré sur le plan scénaristique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alamaisonblanche.new.fr
Helen

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Re: 2.02 - In the Shadow of the Two Gunmen (part. 2)   Jeu 1 Nov à 12:55

Heather a écrit:
2.02

In the Shadow of the two Gunmen (part. 2)

Puis la scène dramatique de ce passé, Josh apprenant le soir où ils remportent les primaires de l'Illinois le décès de son père...

Attention spoiler saison 7 :

Cette scène m'est revenue en mémoire quand la même Donna apprend à Josh, l'accident cardiaque de Léo, le soir des élections pour la présidence, 8 ans aprés.

Et quand on revoit ces 2 scènes, elles apparaissent du coup, encore plus émouvantes et rendent encore plus forte, la relation Josh-Donna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
2.02 - In the Shadow of the Two Gunmen (part. 2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la Maison Blanche [The West Wing] :: Episodes :: Saison 2-
Sauter vers: