A la Maison Blanche [The West Wing]

Forum pour discuter de la série 'A la Maison Blanche' (The West Wing)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saison 1 : Le jour des poubelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Breakisover

avatar

Nombre de messages : 287
Age : 27
Localisation : Angers
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Saison 1 : Le jour des poubelles   Ven 23 Juin à 19:44

Saison 1 : Le jour des poubelles

C.J. anime un briefing avec les journalistes. Steve lui demande si la famille Nidell sera présente lors d’une réception avec le Président, et l’attaché de presse, s’énerve, elle répond que oui, malgré le meurtre du fils Nidell, qui était homosexuel. Après le briefing, Mandy rejoint C.J. et lui apprend que la venue des Nidell n’est pas forcément une bonne idée. Josh emmène ensuite un dossier à C.J. Il stipule que le gouvernement va créer des fonds pour créer des postes d’instituteurs, à condition que l’éducation sexuelle devienne une matière scolaire obligatoire. Mais ces cours ne fonctionnent pas, d’après un rapport, et il va falloir trouver une alternative, « l’abstinence + », ou plutôt, comme le dit si bien Sam, « n’importe quoi d’autre ». C.J. va devoir se pencher sur ce dossier, et en attendant, elle demande à Josh de lui apporter une salade...

Générique. Danny se rend dans le bureau de C.J. pour l’inviter à dîner.
C.J. : Il faut que je lises un rapport sur l’éducation sexuelle.
Danny : Hein ?
C.J. : J’entends déjà toutes les plaisanteries qui te viennent à l’esprit et je n’en vois pas une de drôle...
Danny reproche alors à C.J. de passer son temps à lui sauter dessus pour l’embrasser, et qu’elle pourrait peut-être faire autre chose, comme celles inscrites dans son rapport sur l’éducation sexuelle... Le journaliste apprend également à C.J. qu’un chargé de campagne du vice-président a pris un hélicoptère pour aller faire un golf sur la côté est. Danny ne veut pas révéler sa source et C.J. se charge de la retrouver elle-même. Il s’en va, mais elle le rattrape pour l’embrasser une nouvelle fois !

Après que Donna lui ait préparé ses hamburgers brûlés comme il les aime, Josh marche dans les couloirs en compagnie de son assistante. Elle lui demande en quoi consiste « le jour des poubelles », autrement dit, le vendredi.
Josh : Tous les sujets qu’on donne à la presse sur lesquelles on est pas très chaud, font l’objet d’un tir groupé le vendredi.
Ce procédé sert à mettre toutes les mauvaises nouvelles d’un coup pour les rendre moins importante. Et en plus, personne ne lit le journal du samedi.

Pendant ce temps, Sam rejoint Toby dans son bureau. Il lui apprend qu’une ville d’Alabama veut abolir toutes les lois, sauf les dix commendements. Ce qui est impossible, d’après Toby. En fait, ce dernier s’en fiche, et demande à son adjoint ce qu’il veut vraiment pour venir le déranger. On a proposé à Sam de commenter un articile du journal des étudiants. Un professeur de sociologie a dit certaines choses, et il se trouve qu’il est le professeur de Zoé Bartlet. Toby demande à Sam de s’occuper de ça et de sortir de son bureau. Mais son adjoint persiste :
Sam : Pourquoi on n’a plus nos discussions, Toby ?
Toby : Quelles discussions ?
Sam : Nos petites discussions...
Toby : On en a déjà eu ?
Sam : Non.
Léo les rejoint et les fait suivre dans son bureau, tout comme Josh, en train de manger son hamburger brûlé. Le secrétaire d’Etat général trouve que le dossier sur l’éducation sexuelle tombe mal en ce moment. ‘Quoi d’autre ?’, demande-t-il. Josh et Sam doivent rencontrer doivent rencontrer un membre du congrès. Ce dernier veut s’avoir pourquoi Josh a dissimulé des preuves lors de l’affaire McGarry. Léo s’excuse pour ses dérangements.

Au même moment, Donna est en train de discuter avec plusieurs assistantes, dont Margaret, Cathie, Nancy et Carol. Elle font des commérages et sont surpris par Mrs Landingham qui les renvoit au travail sur le champ. Une fois cette dernière partie, Donna et les autres recommencent à parler. Josh les interrompt. Donna veut lui parler, ça a l’air important. Elle l’emmène dans le bureau de Sam. C’est à propos du chargé de campagne du vice-président amateur de golf. Elle sait d’où viennent les fuites...

C.J. est en train de lire dans son bureau et Toby la rejoint. Il veut lui parler de l’histoire du golfeur, mais elle est déjà au courant, grâce à Danny. Toby lui apprend alors que le prof de sociologie de Zoé lui apprend certaines choses, qui les oblige à la changer de classe. Il lui demande aussi si tout va bien avec Danny, mais C.J. n’a pas l’air de vouloir en parler...

Le lendemain, Josh et Sam discutent avec Toby dans le Bureau Ovale. Ils lui révélent le nom de l’auteur des fuites, Karen Larsen, une ancienne employé du Président. Elle a eu une liaison avec Hoynes avant d’être muté ailleurs. Toby conseille à Josh de lui parler quand elle arrivera. Léo arrive avec le Président, qui semble de mauvais poil. Léo est en train de lui parler d’une affaire de bananes alors qu’ils entrent dans le Bureau Ovale.
Bartlet : Je n’ai pas envie de passer ma journée à parler de bananes. Bonjour Mrs Landingham !
Mrs Landingham : Bonjour M.Le Président, avez-vous demandez une banane ?
Bartlet : Non.
Mrs Landingham : Nancy, allez cherchez une banane !
Bartlet : Je vous dit que je ne veux pas de banane...
Nancy : Vous êtes sur monsieur ?
Bartlet : Oui, merci bien...
Mrs Landingham : C’est plein de potassium !
Bartlet : Je ne veux plus vous entendre.
Le Président et Léo rejoignent Josh, C.J., Toby et Sam dans le Bureau Ovale. Léo continue d’agacer Bartlet avec ce problème de bananes. Puis, Jed apprend à Toby que les membres du comité de l’audiovisuel qu’il vient de nommer ne sont pas appréciér par les républicains, et aussi par les démocrates. Toby proteste en disant qu’il a vu tous les épisodes de Rue Sésame et de Fifi Brindacier. Le Président demande à C.J. de parler à M.Lidell dès son arrivée. Il ne veut pas mettre sur le devant de la scène un homme géné par l’homosexualité de son fils. C.J. conseille à Bartlet de jeter un oeil sur le dossier de l’éducation sexuelle. Tandis que Toby et C.J. retournent travailler, Jed veut parler à Josh, Sam en privé. Ils les encouragent pour leur rendez-vous au congrès et ne veut pas d’audience pour Léo, pour respect pour lui et sa famille. Puis, le Président retourne travailler :
Bartlet : Je vais passer cette journée à parler de bananes !
Sam : Dieu vous inspire, monsieur.
Bartlet : Merci...
Jed rejoint Léo et lui demande pourquoi il va recevoir un homme, un ancien ami, dans l’après-midi, alors que celui-ci ne l’a pas soutenu dans les moments durs.
Léo : J’ai besoin de conseils...
Bartlet : Que je ne puise vous donner, moi ? Toby, ou Josh, ou Sam, ou C.J. ?
Léo : Non, non, ce n’est pas ça, monsieur le Président...
Bartlet : Je vous connais.
Léo : Soyez sur que vos conseils me sont plus chères que ceux des autres. J’ai besoin de toute l’aide disponible.
Bartlet : Vous faites confiance aux autres, Léo, et je vous apprécie pour ça. Tant que vous ne soyez pas déçu...

C.J. rejoint Danny et lui apprend que désormais, ils ne s’embrasseront plus. Elle est enervé à cause de l’histoire des Lidell, et ne comprend qu’un père ne puisse pas éprouver de la peine pour la mort de son fils, car celui-ci est homosexuel. C.J. lui apprend aussi qu’elle va balancer l’histoire du golfeur le jour des poubelles, puis elle s’éclipse alors que Danny allait l’embrasser...

Josh et Sam sont à leur déposition sur l’affaire McGarry. Ils doivent faire l’historique de ce qui s’est passé, tandis qu’un juge, Bruno cherche les erreurs durant ces évenements. Bruno veut néammoins éviter l’audition et Sam et Josh ne lui facilitent pas la tâche.
Bruno : Voilà ce qui arrive quand on met deux adolescents à la Maison Blanche !
En parralèle, Léo reçoit son ami Simon. Ce dernier pense qu’il y aura une audition et est ceptique. Il pense que Léo doit démissioner. Déçu, Léo demande à son faux-ami de sortir de son bureau.
Quand à Toby, il rencontre le comité de l’audovisuelle...

Bartlet lit le dossier sur l’éducation sexuelle, aux côtés de Mandy. Il semble choqué par ce qu’il lit. Mrs Landingham leur apprend que les Lidell sont arrivées. Mandy va rejoindre C.J.
Mrs Landingham : (parlant du dossier sur l’éducation sexuelle) Voulez vous que je remplace Mandy pour la suite, monsieur ?
Bartlet : Vous êtes sérieuse ?
Mrs Landingham : Oui monsieur.
Bartlet : Non !
Mrs Landingham : Je peux savoir pourquoi monsieur ?
Bartlet : Parce que je devrais suivre une thérapie pour le restant de ma vie...

C.J. et Mandy accueillent les Lidell, dans la salle des fresques. L’attaché de presse leur demande s’ils est vrai qu’ils ne se montrent pas sympathisants à l’égard de Bartlet. M.Lidelle ne le soutient pas, à cause des lois sur l’homosexualité, comme les gays dans l’armée ou le droit à l’adoption.
M.Lidell : Madame, je n’ai pas du tout honte que mon fils ait été gay. Ce sont nos dirigeants qui ont honte.
Mandy et C.J. sortent. Mandy veut qu’ils partent mais C.J. veut qu’il parle aux journalistes quand même. Mais elle ne peut pas et elle doit leur expliquer qu’ils doivent rentrer chez eux.

Dans la soirée. Toby discute toujours avec le comité audiovisuelle et il s’énerve.
Toby : Tant qu’il y aura de la violence et du sexe à la télévision, ce gouvernement continuera de protéger les Muppets !
Puis, il va discuter avec C.J. dans le couloir et lui apprend que Sam et Josh ont échappé à l’audition, Léo est tiré d’affaire.

Cathie rejoint Sam dans son bureau pour lui dire que Karen Larsen, la responsable des fuites, est arrivée. Il la fait entrer et semble furieux. Il l’engueule pour avoir trahi Hoynes, même si elle nie avoir dénoncé le chargé de campagne. Mais ce n’est pas ce qui interrese Sam. Il veut savoir si elle est responsable des fuites concernant Léo. Voyant qu’elle semble coupable, Sam lui demande de prendre toutes ses affaires et de démissioner.

Pendant ce temps, devant le Bureau Ovale, le Président rejoint sa secrétaire.
Bartlet : Mrs Landingham ?
Mrs Landingham : Oui monsieur ?
Bartlet : Ca va peut-être vous étonner mais maintenant je mangerais bien une banane !
Mrs Landingham : Non monsieur.
Bartlet : Comment ça ?
Mrs Landingham : Je vous l’ai proposé tout à l’heure monsieur, et vous avez été méprisant.
Bartlet : Je n’ai pas été méprisant.
Mrs Landingham : J’ai bien peur que si monsieur le Président. C.J. vous attend monsieur...
Bartlet : (d’un ton méprisant) Merci madame Landingham...
Il rentre dans le Bureau Ovale et trouve C.J.
Bartlet : Elle refuse de m’alimenter !
Le Président informe C.J. qu’il va mettre de côté le dossier de l’éducation sexuelle durant la période des élections, autrement dit, durant un an. En effet, il le trouve trop incendiaire et lui demande de « faire passer ça avec les poubelles ».

Plus tard, dans la nuit, Danny trouve C.J. perdu dans ses pensées. Elle veut lui donner l’info sur les Lidell mais Danny l’en empêche, il pense qu’elle fait ça par amour pour lui.
Danny : Dans moins d’une demi-heure, tu va te rappeler que tu es une professionnelle et que tu n’auras plus d’estime pour moi.
C.J. : Qu’est ce qui te fait penser que j’en ai maintenant ?
Danny : Mais tant que tu me sauteras dessus pour m’embrasser, qu’est ce que ça peut bien me faire ?

Alors que Léo regarde la conférence de presse de C.J. de son bureau, Margaret lui apprend que Karen Larsen est ici. Il éteint sa télé et la fait entrer. Karen porte un carton avec toutes ces affaires et vient lui donner sa démission. Léo veut d’abord discuter. Il lui apprend que son propre père était déjà alcoolique. C’est à cause de ça qu’il s’est suicidé, lorsque Léo était encore adolescent.
Karen : C’est pour ça que vous vous êtes drogué et que vous avez bu ?
Léo : J’ai bu et je me suis drogué car je suis un drogué et un alcoolique.
(...)
Karen : Après six ans et demi, vous n’avez toujours pas bu un verre ?
Léo : Le problème, c’est que je ne veux pas un verre, mais que j’en veux dix.
Karen : Vous vous sentez si mal ?
Léo : (souriant) Non.
Karen : Pourquoi alors ?
Léo : Parce que je suis alcoolique.
Léo décide finalement de ne pas la renvoyez.
Léo : Vous et moi pourrions nous donner une deuxième chance...
Karen s’éloigne et Léo se remet à regarder le briefing de C.J...

L’épisode met du temps à démarrer mais une fois que c’est fait, ils nous réservent plusieurs scènes géniales. Des scènes dramatiques : celle où C.J. rencontre les Ledell ou bien celle où Léo explique à Karen comment fonctionne un alcoolique. La performance de John Spencer est parfaite et ses répliques justes et touchantes. Des scènes comiques : les chamailleries du Président et de Mrs Landingham, ainsi que le jeu du chat et de la souris que se livrent Danny et C.J. Allison Janney est rayonnante et leur histoire en est encore plus crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dylanesque.cowblog.fr/
 
Saison 1 : Le jour des poubelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'aube du dernier jour (épisode n°10)
» Qui fête Noël ou le jour de l'an à Disney ?
» a chaque espèce de poisson, sa meilleure saison
» Tous les personnages de la saison 3
» Offre voyage-prive.com séjour à -55% dès le 22/06

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la Maison Blanche [The West Wing] :: Episodes :: Saison 1-
Sauter vers: